Eve Gabriel

Daniel continue sa visite en passant dans le rayon des mots soldés. Ces mots sont des mots d’amour, de tendresse, de délicatesse car aujourd’hui c’est la Saint Valentin. Mais cela n’intéresse pas du tout Daniel, la maîtresse- vendeuse les lui avait déjà présentés quand il était entré dans le supermarché.

« Pourtant, au fond, se dit- il, pourquoi pas ? Aujourd’hui, c’est la Saint Valentin, et je n’ai aucun mot à dire à ma maman, je pourrais bien lui en acheter quelques uns. Elle a fait de son mieux depuis que je suis né et je ne lui en ai jamais dit. Ce n’est pas parce que les gens qui sont là sont des amoureux que je n’ai pas le droit de lui en acheter. Bon ça y est, je me décide. »

Alors il en prend un, deux, puis dix et se dirige tout joyeux vers la caisse.

Ève GABRIEL